2007 // NERAC

REQUALIFICATION D’UN ILOT/ « Nérac à coeur ouvert »

BORDEAUX, France

Ce diaporama nécessite JavaScript.

_______________________________________________________________________________________________________________________________________

MOA     Municipalité de Bordeaux

PROGRAMME     

SURFACE    

COÛT DU PROJET     

ETAT     Concours Décembre 2007/ Non sélectionné

ARCHITECTE     Ilham LARAQUI & Marc BRINGER

_______________________________________________________________________________________________________________________________________

La conception du projet se base sur la libération du coeur d’îlot de toute construction et sa transformation en espace végétal.
Ce nouveau lieu de vie publique est conçu comme l’élément d’un puzzle urbain, une pièce connectée à d’autres pièces par des passages piétons, des promenades qui traversent tous les îlots du quartier jusqu’au centre ville.
Ces espaces publics en coeur d’ îlot prennent la forme de réseaux de passages, de parcs, de placettes, de chemins et de squares publics. Des équipements de proximité, locaux associatifs et commerces (marché couvert) viennent se greffer à ce dispositif,.
Dans un deuxième temps, le projet s’est structuré autour de l’idée de croissance verticale de l’habitat. C’est à dire permettre une évolution de la construction par extension des échoppes et des maisons de ville existantes en créant des étages supplémentaires. Cette transformation du mode d’occupation de l’espace doit respecter le caractère patrimonial du quartier. La majorité des extensions restent dans des gabarits traditionnels côté rue, alors qu’elles prennent des dimensions, formes et textures contemporaines côté coeur d’îlot. Deux faces, deux entités complémentaires et opposées. Une façade en pierre de taille à l’extérieur et une façade contemporaine à l’intérieur; Une façade urbaine sur rue qui affiche sa qualité patrimoniale et qui permet de conserver l’intimité, et une nouvelle façade intérieure qui affiche sa modernité et s’ouvre sur un morceau de nature. L’image du quartier est préservée alors que le projet intègre une nouvelle façade urbaine.
Ainsi, le projet transforme le quartier de l’intérieur sans altérer ses qualités historiques, Imbrication du classique et du moderne, intégration douce des nouvelles techniques écologiques.